Missions

Le Conseil National Professionnel  des Infirmier(e)s-Anesthésistes a pour but  d’apporter la meilleure réponse aux besoins de santé de la population dans une vision positive et innovante de la profession d’infirmier(e)-anesthésiste.

Les missions du Conseil National Professionnel  des Infirmier(e)s-Anesthésistes sont :

A) Concernant l’aspect stratégique du Développement Professionnel Continu, le CNPIA  :

1)   De proposer pour les infirmier(e)s-anesthésistes :

  • Les orientations pluriannuelles prioritaires de Développement Professionnel Continu;
  • Le parcours pluriannuel de Développement Professionnel Continu;
  • Un document de traçabilité permettant à chaque professionnel de retracer les actions de Développement Professionnel Continu réalisées dans le cadre des obligations triennales.

2) Apporter son concours aux instances de l’Agence Nationale du Développement Professionnel Continu, notamment pour la définition des critères d’évaluation des actions de Développement Professionnel Continu proposées par les organismes ou les structures ainsi que  l’élaboration des plans de contrôle annuel des actions de Développement Professionnel Continu.

3) Proposer, en liaison avec le Haut Conseil du Développement Professionnel Continu des professions de santé, les adaptations qu’il juge utiles des méthodes de Développement Professionnel Continu définies par la Haute Autorité de Santé.

4) Assurer une veille sur les initiatives de terrain et les besoins des professionnels  

5) Communiquer au ministre chargé de la santé et au Haut Conseil du Développement Professionnel Continu des professions de santé toutes informations ou propositions qu’il juge utiles pour évaluer l’intérêt et la pertinence des actions proposées et promouvoir le caractère collectif du Développement Professionnel Continu, en secteur ambulatoire et en établissement de santé.

6) Répondre aux sollicitations :

  • du ministère chargé de la santé et du Haut Conseil du Développement Professionnel Continu des professions de santé, concernant les modifications éventuelles du Développement Professionnel Continu et l’évaluation de son impact sur les pratiques professionnelles ;
  • des instances ordinales, des Agences Régionales de Santé et des employeurs auprès desquels les professionnels justifient de leur engagement dans le Développement Professionnel Continu.

B) Dans le cadre de l’amélioration des processus de prise en charge par le développement de la profession d’infirmier(e)-anesthésiste :

En général, le CNPIA contribue à l’amélioration de la prise en charge, de la qualité et la sécurité des soins ainsi qu’au développement des compétences des infirmier(e)s-anesthésistes. Il contribue aussi à la promotion, à la validation et à la diffusion de la recherche en sciences infirmières spécialisées en anesthésie,  réanimation, urgences et prise en soin de la douleur.

Il participe à la réflexion sur la formation universitaire, le Développement Professionnel Continu des infirmier(e)s-anesthésistes et la recherche en sciences infirmières spécialisées en anesthésie, réanimation, urgences et prise en soin de la douleur.

Le CNPIA est un interlocuteur des autorités publiques en matière de santé et collabore avec les autres collèges de professionnels de santé, les autres acteurs médico-sociaux et les associations d’usagers. Il émet des avis sur des coopérations interprofessionnelles.

Dans ce domaine, le CNPIA a notamment pour missions de :

  1. Proposer des professionnels susceptibles d’être désignés en tant qu’experts, dans les domaines scientifiques et opérationnels liés à l’organisation et à l’exercice de la profession d’infirmier(e)-anesthésiste.
  2. Contribuer à analyser et à accompagner l’évolution  des compétences des professionnels de santé en définissant notamment des référentiels métiers et  des recommandations professionnelles, les pratiques ayant vocation à évoluer en fonction des données probantes  et du cadre règlementaire.
  3. Participer, sur demande, à la mise en place de registres épidémiologiques pour la surveillance des évènements de santé et de registres professionnels d’observation des pratiques.
  4. Désigner, à la demande de l’Etat, des représentants de la profession pour siéger dans les structures appelées à émettre des avis sur les demandes d’autorisations d’exercice ou de reconnaissance des qualifications professionnelles.

REFERENCES : Article D4021-2 et D4021-2-1 du code de la santé publique, statuts du CNPIA